Les critères de sélection



Je tiens à insister sur le fait que tous les chiots nés à l'élevage sont issus de reproductrices sélectionnées avant tout sur leurs qualités de chasse.
En effet, toutes les chiennes que j'utilise à la reproduction sont des chiennes qui possédent toutes les qualités que je recherche.

 Mes critères de sélection sont :
 

  • LA PASSION - L'ENDURANCE - LE MENTAL.

La recherche de la bécasse demande avant tout une passion débordante de part le biotope dans lequel on la recherche. Les bois sont souvent "sales" (ronces, buis, épines, etc...), la topographie du terrain difficile, ce qui fait que chasser la bécasse dans ces conditions demande beaucoup de continuité dans la recherche (passion), dans l'effort (endurance), et de courage face à la densité de la végétation (mental) !

Tout éleveur se doit d'essayer de retransmettre ces qualités primordiales afin d'obtenir un bon chien de chasse !

Ce n'est pas par hasard, que très souvent un champion sportif donne sa "graine de champion" à sa descendance ! Et pour cela, il faut bien sûr hériter de ses aptitudes physiques mais aussi, de son mental et de sa passion.

  • L'EQUILIBRE


Les chiennes doivent-être équilibrées, sociables envers leurs congénères et envers l'homme. Elles ne doivent pas démontrer d'agressivité et posséder une bonne aptitude à recevoir le dressage.

  • LE NEZ ET L'INTELLIGENCE


Tous les chiens de bonne lignées en général ont du "nez", mais quel nez, et sont-ils capables (intelligence) de savoir s'en servir. Le nez est fait de plusieurs choses qui en résumant, pour les deux plus importante sont :
La puissance : c'est la distance à laquelle il capte l'odeur.
La finesse : c'est la précision (la capacité à savoir où est l'oiseau sans le voir).  Ensuite vient l'intelligence pour savoir relier ces deux éléments afin d'être capable de négocier les oiseaux.
Je préfère une jeune chienne au nez moyennment puissant mais pourvue d'une grande finesse, qui trouve et fait voler les bécasses en les remontant trop par un manque de prudence, qu'une autre au nez plus puissant mais moins fin qui arrête certes fermement, mais très souvent approximativement ! Pourquoi ?

Parce que souvent le chien "bécassier" a tendance avec l'expérience et son intelligence à devenir plus prudent et donc certaines fois "menteur" sur un oiseau venant juste de se dérober, alors ajoutez à cela un manque de finesse et un excès de sensibilité et c'est la cata ! 
J'ai pu voir de tels chiens, qui arrêtaient fermement des places de la veille, voir plus vieilles, sans compter les troglodytes qu'ils marquaient et arrêtaient exagérément et j'en passe ! Avec de tels chiens, vous n'avez plus aucun repère !

Une puissance de nez sans finesse même sur un chien intelligent ne donnera jamais un grand chien.


 

  • LES ALLURES

Il est vrai qu'il manque quelque chose à une Pointer sans allure, mais en tant que naisseur de Pointer, on se doit tout d'abord de sélectionner une chienne ayant toutes les qualités de chasse énumérées jusqu'ici et d'élever tout d'abord pour la chose à laquelle le Pointer a été destinée c'est à dire la chasse plutôt que d'élever sur une "styliste" peu efficace et manquant de passion. D'autres vous dirons que le "style" fait la race et que l'efficacité ou le rendement n'est qu'une fin en soi, c'est certain mais malheureusement je doute que de tels éleveurs usent beaucoup de "Meindl" à la chasse au cul de leurs Pointers ...
Si notre lice a certaines lacunes en "style", mieux vaut essayer de l'améliorer par "petites touches" en choisissant l'étalon adéquate.
Après il est biensur certain que la lice doit posséder les qualités de chasse en chassant comme doit le faire un Pointer, et si après elle le fait en grand style, c'est pour moi "la cerise sur le gâteau" mais pas l'essentiel.

De plus, bien souvent nous ne pourrons pas juger (sauf exception) le reproducteur choisi, sur des qualités tel que l'endurance, la continuité dans la recherche (passion), le mental, l'intelligence, etc...
Alors oui, sélectionnons sur des chiens aux allures Pointer, mais pas au détriment des qualités primordiales pour la chasse.
 

  • LA GRANDE QUETE ET LA MONTAGNE

Quant au choix de l'étalon, un chien de Grande Quête est pour moi le moyen le plus sûr de tomber sur un chien avec du mental, puisqu'il devra tenir au minimum un parcours, sans baisse de régime, avec toutes les exigences que demande la discipline. Le chien de montagne entre également dans cette catégorie de chiens "hors normes", et ce part la difficulté de la topographie du terrain.

De plus, les parcours s'effectuent en couple, le chien voudra donc "dominer" son adversaire pour trouver les oiseaux avant celui-ci, mais pour le faire, il faudra chasser et pas seulement se griser à courir. 
Le "plus" en allant chercher un chien primé en Grande Quête c'est qu'il possèdera automatiquement de belles allures, car il ne pourra rien "cacher" pendant son parcours qu'il effectuera en plaine sur une végétation rase.

 

  • LES LIGNEES

J'apporte énormément d'importance aux lignées auxquelles appartiennent les étalons que j'utilise. Si j'en ai la possibilité, je juge également des produits que l'étalon a pu "sortir" avec d'autres lices, m'indiquant ainsi ses capacités à retransmettre les qualités que je recherche.

Pour moi, certains chiens ou lignées "stériles" si je peux m'exprimer ainsi, sont absents de mes pédigrees volontairement.
En effet, ceux-ci n'apportant rien aux qualités que je recherche en premier lieu chez le Pointer.

 

  • CONCLUSION


Tout ce qui a été dit jusqu'ici, n'engage bien sûr que moi, mais ceci est ma politique d'élevage pour faire naître des "Bois des Rousses".
Je pense que nous devons faire des efforts en tant qu'éleveur pour que le Pointer reprenne un peu plus de crédibilité chez les chasseurs, car malheureusement l
e gibier est de plus en plus rare, le nombre de chasseurs diminue, j'espère qu'il n'en sera pas de même un jour pour le Pointer...